• En tête-à-tête avec l’autrice :

Personnalité éminente de la SF et fantasy américaine, Pat Murphy, de son vrai nom Patrice Ann Murphy, est une romancière américaine de science-fiction et de fantasy. Elle a travaillé pendant près de vingt ans à l’Exploratorium, un musée de la science et de la technologie à San Francisco, avant de se consacrer entièrement à l’écriture.

En 1987, elle remporte deux prix Nebula, celui du meilleur roman avec La Cité des ombres (The Shadow Hunter) et celui de la meilleure nouvelle longue avec Rachel in Love.

Elle remporte notamment le prix Locus de la meilleure nouvelle longue en 1988 avec Rachel in Love. Ayant plus d’une corde à son arc, elle cofonde en 1991 le prix James Tiptree, Jr. avec l’écrivaine Karen Joy Fowler.

  • Résumé :

San Francisco, après l’Apocalypse…

Dans la grande cité californienne, des artistes se sont forgés leur propre société, qui tend vers l’utopie — mais de l’autre côté de la Baie, des militaires s’agitent, décidés à mater ces doux rêveurs. Il va falloir lutter avec ses rêves — et peut-être avec l’aide de la ville elle-même.

  • Ressenti après lecture :

En mars 2021, les éditions les Moutons électriques ont publié cet envoûtant récit utopiste et anti-militariste fort d’une atmosphère onirique, colorée et libre.

N’étant pas mon genre de prédilection, j’ai appris après de multiples découvertes déconcertantes qu’il faut très souvent se lancer et qu’on est rarement déçu. Ce qui a été le cas pour cette lecture stupéfiante grâce à son rythme haletant et indolent à la fois.

Les ingrédients que l’on retrouve habituellement dans presque tous les livres parlant de « monde d’après » donnent étonnement une saveur particulière à « La ville peu de temps après ». L’utopie décrite avec maîtrise nous fait comprendre ce qui constitue profondément la société, contrairement à ce que l’on pense ce n’est pas la normalité mais la soif d’être soi-même.

L’autrice remodèle le nationalisme et réinvente avec brio le pacifisme, en nous faisant rêver pour longtemps.

  • Pour en découvrir davantage :

https://www.moutons-electriques.fr/ville-peu-temps-apres

Laisser un commentaire