« La vallée des fleurs », de Niviaq Korneliussen, aux éditions La Peuplade

Une écriture vibrante, à fleur de peau, une plume acérée et un regard vif. La réalité à laquelle se heurtent les jeunes Groenlandais, la difficulté de s’intégrer au monde et l’impossibilité ou la menace de ne pouvoir réussir à croire en soi. Une lecture crue, touchante, réelle et sombre sans jamais être sordide, car le réel regardé en face peut faire mal mais permet d'avancer. Une surprenante et belle découverte littéraire !

Continuer la lecture « La vallée des fleurs », de Niviaq Korneliussen, aux éditions La Peuplade

« Les idées noires », de Laure Gouraige, aux éditions POL

« Vous vous réveillez un matin, vous êtes noire.» Un matin, l'héroïne de ce roman pensait pourtant être encore la femme qu'elle était la veille. « C'est un objet encombrant une identité. » Bien souvent, ce sont les autres qui nous l'attribuent, quitte à nous enfermer dans une case, sans forcément traduire "case" par lieu d"habitation. La narratrice part, donc, vers les questions soulevées, un voyage identitaire, sans carte mais avec des questions sur soi par soi, dans le passé, vers les origines, en spirale, à se laisser vaciller entre présence, absence, origine et recommencement. Quelle aventure !

Continuer la lecture « Les idées noires », de Laure Gouraige, aux éditions POL

« L’arbre de colère », de Guillaume Aubin, aux éditions La Contre Allée

"Laisse-toi envelopper par les visions. Tu sais déjà voyager sur la terre, il te faut maintenant apprendre à voyager sous la peau". Une ode à la nature, à la forêt, un bel hommage à la culture amérindienne et à la bispiritualité. Un roman magistral peuplé de Longues-Tresses, d'Yeux-Rouges, de Barbes et de Chamanes, de meutes, de chants, de rituels, de vies. Un roman initiatique, celui du combat de Fille-Rousse pour gagner sa liberté de disposer de son corps, d'être, tout simplement.

Continuer la lecture « L’arbre de colère », de Guillaume Aubin, aux éditions La Contre Allée

« P.M. Ziegler, peintre », de Noëlle Renaude, aux éditions Inculte

"La pintoche, comme il disait, ne risquait pas de mourir. Les peintres mouraient. La peinture, elle, survivrait quoiqu'il arrive et quoiqu'on lui prédise de funeste." Un destin singulier qui semble universel. Un roman qui dépeint la vie d'un peintre de manière étonnamment apaisée et même parfois presque joyeuse. Un roman qui nous emmène admirer le « paysage d'une vie » passée le pinceau à la main, avec tous les mystères et non-dits que cela peut comporter. La beauté en retrait, modeste, belle, observatrice, aimante, comme la plume de l'auteure.

Continuer la lecture « P.M. Ziegler, peintre », de Noëlle Renaude, aux éditions Inculte