Littérature

Découvrez toutes les actualités littéraires, nos chroniques ainsi que nos interviews d'écrivains. Nous abordons tous les styles de romans et nouvelles, quelle que soit la thématique.

Les articles récents

"Un singe à ma fenêtre", d'Olivia Rosenthal, aux éditions Verticales : contre l'oubli ou la fuite, décortiquons.

En 1995, dans le métro de Tokyo, ont eu lieu 5 attentats au gaz Sarin , perpétrés par des adeptes de la secte Aum. Qu'en reste-t-il dans les mémoires aujourd'hui ? Un roman, un récit, un départ, une enquête, 25 ans après. Arriver au Japon interroger des habitants, qui n'ont pas été des victimes directes, mais qui ont été témoins (ou simplement au courant) de cet épisode tragique et saisir, ce faisant, autre chose, l'altérité observée, le Japon savamment écouté, senti, observé donc mesuré, le flou qui sépare le présent du passé, la pensée de du non-dit, le défini de l’indéfini, le personnel de l’impersonnel.

"Corps flottants", de Jane Sautière, éditions Verticales

"J'ai vécu mon adolescence à Phnom Penh de 1967 à 1970. J'en ai si peu de souvenirs que j'ai laissé toute la place à ces traces, des ombres projetées." Une recomposition sensorielle, une mosaïque de bribes et de corps mémoriel, une mémoire qui se clarifie par moments, par souvenirs comme un fil relieur, au cœur d'une touffeur tropicale, des rencontres, un premier amour qui tatoue une mémoire, et des odeurs. Et l'histoire, le Cambodge, les Khmers rouges, un besoin de révélateur pour faire parler les souvenirs qui nous hantent, aussi.

Une œuvre au cœur à corps

Grégoire Bouillier confère à son livre Le cœur ne cède pas une puissance électrique alors que les plombs du réel sautent. Faire sentir les pulsations du vivant face à nos morts successives. Marcelle Pichon ou l'autre nom d'un concert vertigineux dont la seule évocation du nom produit cette électricité atomique qu'on appelle littérature.

"Rodez Mexico", de Julien Villa, Rue de l'Échiquier

Un roman juste, une plume alternative guidée par un esprit loufoque et burlesque, mais qui sait interroger sur nos vies désormais toutes chiffrées, marchandisées, capitalismo-normalisées, n'étant plus que des objets. “Est-ce-que ta vie te plaît ?” Annie prend Marco en autostop et lui pose la question, une brèche s'ouvre, et si la question, il ne se l'était jamais posée, la réponse, elle, est dans ce roman. Une mise en abîme et en mots d'une lutte sans fin et d'un espoir qu'on espère malgré tout éternel, non mesurable, non comparable et non monnayable. Parce que Ya Basta.

"Les marins ne savent pas nager", de Dominique Scali, éditions La Peuplade

Roman fleuve, roman monde, roman unique, aventure, mappemonde, utopie et histoires d'eaux, un roman unique, vraiment. On ouvre, et on entre dans les eaux, sur les eaux, pour y faire tout ce qui s’y fait, dessus, dessous, bouleversé, brinquebalé, emporté, on est, par cette maritime utopie insulaire et littéraire, qu’on pensait être un roman d’aventure, de voyage, d’histoire, une île recrée, l’Histoire de l’île mythique d’Ys et de ses us et coutume, nature, culture et temps enfin réunis, avec sa cohorte de désillusion et ses navrantes nuances et définitions identitaires. Et surtout, surtout, une plume maline, créative et inventive. Partons pour l’île d’Ys, recrée comme re-née d’une légende bretonne ; arpentons un XVIIIe siècle réorganisé et dépeint aux goûts de l’auteure ; suivons la vie et les méandres d’une enfant de neuf ans : Danaé dite Poussin. Vous venez ?

"Pour tout bagage", de Patrick Pécherot, Collection La Noire, Gallimard

Un roman de rentrée qui sort des chemins battus, des grands boulevards littéraires pour prendre une délicieuse contre allée, comme un voyage sur le temps, les années, la mémoire, la morale politique ? Une lecture pour se remplir la tête de rêves engagés et d'erreurs savamment observées ? Un roman noir mais émouvant, touchant, peuplé de regrets, de remords ou de peurs, mais une tentative de compréhension du passé, une mise en lumière de ce qu'on aurait dû savoir observer.

Les actualités littéraires

Vous souhaitez être mis au courant des infos littéraires de même que des futurs événements autour du livre ?
Vous êtes au bon endroit. C'est ici que les nouvelles de dernière minute et les rendez-vous se veulent libres et sauvages. Suivez l'actualité littéraire façon Cultures Sauvages.

Les chroniques littéraires

Besoin d'inspiration pour un titre, envie de découvrir de nombreux univers ou tout simplement de remplir sa pile à lire ?
Les chroniqueurs littéraires de Cultures Sauvages sauront répondre à votre fièvre de lecture, chacun avec son style sauvage.

"Un singe à ma fenêtre", d'Olivia Rosenthal, aux éditions Verticales : contre l'oubli ou la fuite, décortiquons.

En 1995, dans le métro de Tokyo, ont eu lieu 5 attentats au gaz Sarin , perpétrés par des adeptes de la secte Aum. Qu'en reste-t-il dans les mémoires aujourd'hui ? Un roman, un récit, un départ, une enquête, 25 ans après. Arriver au Japon interroger des habitants, qui n'ont pas été des victimes directes, mais qui ont été témoins (ou simplement au courant) de cet épisode tragique et saisir, ce faisant, autre chose, l'altérité observée, le Japon savamment écouté, senti, observé donc mesuré, le flou qui sépare le présent du passé, la pensée de du non-dit, le défini de l’indéfini, le personnel de l’impersonnel.

"Corps flottants", de Jane Sautière, éditions Verticales

"J'ai vécu mon adolescence à Phnom Penh de 1967 à 1970. J'en ai si peu de souvenirs que j'ai laissé toute la place à ces traces, des ombres projetées." Une recomposition sensorielle, une mosaïque de bribes et de corps mémoriel, une mémoire qui se clarifie par moments, par souvenirs comme un fil relieur, au cœur d'une touffeur tropicale, des rencontres, un premier amour qui tatoue une mémoire, et des odeurs. Et l'histoire, le Cambodge, les Khmers rouges, un besoin de révélateur pour faire parler les souvenirs qui nous hantent, aussi.

Une œuvre au cœur à corps

Grégoire Bouillier confère à son livre Le cœur ne cède pas une puissance électrique alors que les plombs du réel sautent. Faire sentir les pulsations du vivant face à nos morts successives. Marcelle Pichon ou l'autre nom d'un concert vertigineux dont la seule évocation du nom produit cette électricité atomique qu'on appelle littérature.

"Rodez Mexico", de Julien Villa, Rue de l'Échiquier

Un roman juste, une plume alternative guidée par un esprit loufoque et burlesque, mais qui sait interroger sur nos vies désormais toutes chiffrées, marchandisées, capitalismo-normalisées, n'étant plus que des objets. “Est-ce-que ta vie te plaît ?” Annie prend Marco en autostop et lui pose la question, une brèche s'ouvre, et si la question, il ne se l'était jamais posée, la réponse, elle, est dans ce roman. Une mise en abîme et en mots d'une lutte sans fin et d'un espoir qu'on espère malgré tout éternel, non mesurable, non comparable et non monnayable. Parce que Ya Basta.

"Les marins ne savent pas nager", de Dominique Scali, éditions La Peuplade

Roman fleuve, roman monde, roman unique, aventure, mappemonde, utopie et histoires d'eaux, un roman unique, vraiment. On ouvre, et on entre dans les eaux, sur les eaux, pour y faire tout ce qui s’y fait, dessus, dessous, bouleversé, brinquebalé, emporté, on est, par cette maritime utopie insulaire et littéraire, qu’on pensait être un roman d’aventure, de voyage, d’histoire, une île recrée, l’Histoire de l’île mythique d’Ys et de ses us et coutume, nature, culture et temps enfin réunis, avec sa cohorte de désillusion et ses navrantes nuances et définitions identitaires. Et surtout, surtout, une plume maline, créative et inventive. Partons pour l’île d’Ys, recrée comme re-née d’une légende bretonne ; arpentons un XVIIIe siècle réorganisé et dépeint aux goûts de l’auteure ; suivons la vie et les méandres d’une enfant de neuf ans : Danaé dite Poussin. Vous venez ?

"Pour tout bagage", de Patrick Pécherot, Collection La Noire, Gallimard

Un roman de rentrée qui sort des chemins battus, des grands boulevards littéraires pour prendre une délicieuse contre allée, comme un voyage sur le temps, les années, la mémoire, la morale politique ? Une lecture pour se remplir la tête de rêves engagés et d'erreurs savamment observées ? Un roman noir mais émouvant, touchant, peuplé de regrets, de remords ou de peurs, mais une tentative de compréhension du passé, une mise en lumière de ce qu'on aurait dû savoir observer.

Les interviews littéraires

Les autrices et auteurs ont de belles choses à dire sur ce qu'ils écrivent. Leurs inspirations, processus de création et motivations vous seront partagés.
Vous aurez cette chance de faire plus ample connaissance avec celles et ceux qui nourrissent cœur et esprit avec des mots.